4-190318041824.jpg
Les Septentrionales 2019

Forest, et ses partenaires organisent Les Septentrionales 2019, du 24 au 28 juin 2019 à Berck/Mer, Lille et Amiens, à destination des professionnels de santé au travail et des représentants d'entreprise.

Cinq jours, cinq thèmes, pour renforcer vos compétences.

Pour s'inscrire ou en savoir plus, rendez-vous sur le site de l'ISTNF

Les Thématiques
Lombalgie, mal de dos et travail : Quelles réalités, Quelles solutions ?

Les lombalgies représentent 20% des accidents du travail, il s'agit de la première cause d'inaptitude avant 45 ans. En plus des difficultés de santé pour les travailleurs, les coûts indirects pourraient être jusqu'à 10 fois supérieurs aux coûts directs. Face à cette situation, les préventeurs s'organisent. 

L'Assurance maladie a engagé une grande campagne de communication sur les lombalgies, et les services de santé travail sont en première ligne sur le sujet. Mais d'autres moyens de prévenir les risques existent. Aujourd'hui les exosquelettes se développent. Ce type d'outil - faisant ressurgir la figure de l'Homme augmenté - s'il peut constituer une solution efficace, n'est pas sans poser de nouvelles interrogations concernant son intégration au poste de travail.

A l'aide de spécialistes et d'acteurs de terrains, nous aborderont ce sujet, avec le soutien du centre de rééducation et de réadaptation Jacques Calvé de Berk sur Mer, l'un des plus grand plateaux de France.

L
es lombalgies représentent 20% des accidents du travail
, il
s’agit de la première cause d’inaptitude
avant 45 ans. En plus des difficultés de santé pour les travailleurs, les coûts indirects pourraient être
jusqu’à 10 fois supérieurs aux coûts directs.
Face à cette situation, les préventeurs s’organisent.
L’Assura
nce maladie a engagé une grande campagne de communication sur les lombalgies, et les
services santé travail sont en première ligne sur le sujet. Mais d’autres moyens de prévenir les risques
existent. Aujourd’hui les exosquelettes se développent. Ce type d’
outil, faisant ressurgir la figure de
l’homme augmenté,
s’il peut
constituer
une
solution efficace, n
’est pas sans
poser de nouvelles
interrogations
concernant son
intégr
ation
au
poste de
travail
.
A l’aide de spécialistes et d’acteurs de
terrains nous abor
deront ces sujets,
avec le soutien
du centre de rééducation et de réadaptation
Jacques Calvé de Berck
-
sur
-
mer, l’un des plus grands plateaux techniques de France.

 

L
es lombalgies représentent 20% des accidents du travail
, il
s’agit de la première cause d’inaptitude
avant 45 ans. En plus des difficultés de santé pour les travailleurs, les coûts indirects pourraient être
jusqu’à 10 fois supérieurs aux coûts directs.
Face à cette situation, les préventeurs s’organisent.
L’Assura
nce maladie a engagé une grande campagne de communication sur les lombalgies, et les
services santé travail sont en première ligne sur le sujet. Mais d’autres moyens de prévenir les risques
existent. Aujourd’hui les exosquelettes se développent. Ce type d’
outil, faisant ressurgir la figure de
l’homme augmenté,
s’il peut
constituer
une
solution efficace, n
’est pas sans
poser de nouvelles
interrogations
concernant son
intégr
ation
au
poste de
travail
.
A l’aide de spécialistes et d’acteurs de
terrains nous abor
deront ces sujets,
avec le soutien
du centre de rééducation et de réadaptation
Jacques Calvé de Berck
-
sur
-
mer, l’un des plus grands plateaux techniques de France.
Qualité de vie dans les Ehpad : une question d'organisation ?

Aujourd’hui, l’alourdissement de la charge de travail dans les Ehpad, son impact psychique auprès de personnes âgées, les attentes plus importantes des personnes accompagnées et de leurs familles, la recomposition du paysage sanitaire et médico-social et le développement de l’interdisciplinarité, s’ajoutent aux contraintes organisationnelles des maisons de retraites.

Dans ce contexte, les signaux d’alerte par rapport aux difficultés rencontrées par les professionnels se multiplient : augmentation de l’absentéisme, sinistralité élevée, taux de rotation important, déficit d’attractivité des métiers. Face aux risques psychosociaux et organisationnels, aux risques liés à l’environnement physique et aux diverses expositions biologiques ou chimiques, la qualité de vie au travail peut-elle apporter un remède ?

Organisée avec le concours de l’Aract Hauts-de-France et de l’Université de Lille, la journée d’études permettra de nous interroger sur la façon dont nous pensons nos organisations et notre rapport à la personne, en proposant aux acteurs de prévention de confronter leurs points de vue.

Le peintre en bà¢timent : son métier, ses produits, sa prévention

L’activité du peintre en bâtiment comporte de nombreux risques, liés notamment aux divers produits utilisés.

De mauvaises pratiques d’utilisation peuvent avoir de lourdes conséquences sur la santé : cancers, troubles de la reproduction, atteintes du système nerveux… L’évaluation et la prévention des risques ne doit cependant pas se limiter à la peinture elle-même. En effet, la mission du peintre s’inscrit dans un processus complet, impliquant de nombreuses étapes et produits distincts, que les préventeurs comme les acteurs de terrain doivent l’avoir à l’esprit.

Au cours de cette journée, avec l’appui de la Carsat Nord-Picardie et de l’OPPBTP et le témoignage d’acteurs de terrain (entreprises, fabricants), nous aborderons, dans une approche « étude de poste », les risques rencontrés par le peintre en bâtiment, particulièrement eu égard aux produits utilisés, ainsi que les moyens de prévention à mobiliser et le suivi santé travail à proposer. 

Le maintien en emploi : un objectif gagnant-gagnant ?

Dans un contexte de vieillissement de la population active, de prévalence des maladies chroniques et de recul progressif de l’âge de départ à la retraite, le maintien en emploi est aujourd’hui un enjeu essentiel pour les salariés comme pour les entreprises.

Cette question ne se limite pas aux salariés en arrêt de travail, elle doit s’envisager tout au long du parcours professionnel, et doit être pensée comme un rouage essentiel de la gestion des ressources humaines et du dialogue social. Ce sujet est d’autant plus d’actualité que la Haute autorité de santé a récemment publié desrecommandations à destination des acteurs de terrain.

Lors de cette journée, nous reviendrons sur les grands enjeux du maintien en emploi (MEE), tout en explorant les pistes permettant d’en faire un objectif « gagnant-gagnant ».

Pluridisciplinarité en santé au travail : quelle(s) prévention(s) des risques professionnels ?

Depuis l’accord des partenaires sociaux de 2000, la pluridisciplinarité est au cœur de l’organisation de la prévention des risques. Elle permet d’aborder la santé au travail en plaçant côte à côte plusieurs compétences complémentaires, dans une approche tout à la fois organisationnelle, technique et médicale.

Comment la pluridisciplinarité s’est-elle développée ? Se résume-t-elle à une affaire de spécialistes ? Comment les acteurs de l’entreprises sont-ils associés à la démarche ? La pluridisciplinarité permet d’inventer des outils nouveaux qui croisent les différents regards, tout en proposant une offre de service plus lisible sur chaque territoire.

Organisée avec le concours de l’UPJV et de la Self, la journée d’études permettra de s’interroger sur la façon dont est organisée la pluridisciplinarité aujourd’hui, en proposant aux acteurs de l’entreprise et aux professionnels de la prévention de confronter leurs points de vue et de montrer des avancées.