Septentrionales 2016
Les Septentrionales 2016

La deuxième édition des Septentrionales s'est tenue du 27 juin au 1er juillet 2016 à la faculté de droit de Lille et à Oignies.

Elle a notamment été l'occasion de dignement fêter les 70 ans de la médecine du travail, au Métaphone de Oignies

Les thématiques
Vision et travail: quelles avancées ? quelles recommandations ?

L’aptitude visuelle médicale est requise pour un grand nombre de professions. Certaines tâches exigent, plus que d'autres, d'excellentes conditions de visibilité, soit parce qu'il s'agit de travaux minutieux, soit parce que l'objet émet lui-même de la lumière. Une grande hétérogénéité dans les normes requises, les techniques de mesures, et les personnes qui réalisent ces aptitudes visuelles, est retrouvée dans les textes réglementaires et les pratiques. Des conditions défavorables de vision entraînent une fatigue inutile, une perte de concentration, la multiplication des erreurs, un travail de moindre qualité. Que faut-il pour bien voir au travail ? Les entreprises comme les salariés eux-mêmes sous-estiment très souvent l'importance des conditions d'éclairage et leurs conséquences sur les personnes, la qualité de leur travail, les risques encourus.

Télétravail, co-working, entreprise libérée : vers de nouveaux modes de management ?

Les technologies de l’information et de la communication ont transformé le monde du travail.  Les TIC, synonymes de progrès, de modernité et vecteur de croissance économique, ont pourtant également des effets sur leurs utilisateurs et sur les organisations du travail. Quelles conséquences ont pour les salariés la relativisation des cadres traditionnels des espaces et du temps de travail induites par les TIC ? Assiste-t-on à un brouillage des frontières entre travail et hors-travail, à l’échelle de l’individu, des organisations du travail et des entreprises ou l’invention d’un nouveau rapport à la hiérarchie et au management ? Les nouveaux outils à disposition des entreprises et de leurs salariés modifient de plus en plus les modes de travail, pour se diriger progressivement vers un fonctionnement étendu et asynchrone. Entre nomadisme et télétravail, l’entreprise se réinvente, prônant une certaine forme d’autonomie, sinon de liberté au travail.

 

Intervention d'Henry Cléty sur les nouvelles organisations de travail 

 

Engins de chantiers et de levage : quels risques ? quelle prévention ?

Les travailleurs, et tout particulièrement dans le bâtiment, utilisent un grand nombre d’engins de chantiers et de levage pour mener à bien leurs missions. L’utilisation de ces engins comporte un certain nombre de risques qu’il est essentiel d’appréhender, pour les prévenir, afin de garantir la santé et la sécurité des travailleurs, comme celle du public. Quels sont les différents types d’engins ? Quels risques spécifiques rencontre-t-on et comment les prévenir ? Quelle formation suivre en fonction des engins utilisés ? Ces différentes questions seront abordées tout au long de cette journée.

 

Intervention de Mostapha Ed Derbal sur les recommandations CARSAT

 

 

Pénibilité : réparer pour prévenir ?

Depuis la loi du 9 novembre 2010, la pénibilité occupe une place de choix dans le débat public et fait régulièrement l’objet de critiques. Trop complexe, difficilement applicable, mettant en avant la réparation au détriment de la prévention… la manière même dont la pénibilité est légalement envisagée reste mouvante et laisse parfois le chef d’entreprise, au cœur du dispositif, dans une certaine difficulté. Que recouvre aujourd’hui la notion de pénibilité ? Quels choix a fait le législateur français ? Comment les expliquer ? Quelles obligations et ressources pour les acteurs ? La pénibilité peut-elle néanmoins être appréhendée comme un levier pour appréhender la prévention ? Quels outils existent, et comment les mettre en œuvre ? La journée permettra d’aborder ces différentes questions.

70 ans d’ancrage régional et d’actions partenariales : où en est la santé au travail ?

La médecine du travail connaît une véritable transformation depuis près d’une décennie. Alors qu’elle était accolée à la législation « hygiène / sécurité », elle a fait place à un dispositif de « santé au travail ». Si le Code du travail précise les missions de la santé au travail, il n’éclaire pas vraiment la nature de son action, alors que les frontières avec la Santé publique sont de moins en moins étanches. Soixante-dix ans après avoir été créée, la médecine du travail manque cruellement de légitimité, étant encore trop souvent comprise comme une obligation légale dont les entreprises doivent s'acquitter. Dans un monde du travail en constante évolution, la préservation du capital humain et la quête de bien-être au travail sont pourtant devenus essentiels et peuvent constituer des leviers importants de performance et de compétitivité. Cette journée permettra d'interroger la médecine du travail sur son parcours, de préciser son organisation aujourd'hui, et d'imaginer ses pistes de développement.

 

La vidéo du séminaire de clôture santé travail / santé publique

 

 

Septentrionales 2016